Archives de Catégorie: Humeur

Réflexion sur la culture…

En généralisant un propos qu’a tenu  Jean Michel Ribes  nous pouvons écrire

« Il y a une indifférence de certains décideurs (expression modifiée par rapport au propos d’origine) face à tout ce qui touche à autre chose qu’à l’efficacité, le rendement, la compétition et l’argent récompense.
Il me semble nécessaire de savoir que dans notre pays, il y a plus de gens qui travaillent dans le domaine culturel que dans l’industrie automobile.
Les Français n’ont pas qu’une boîte à sous dans la tête, ils ont aussi une âme, un coeur, du rêve, qu’il faut alimenter »

C’est sûrement une des fonctions, parmi d’autres, du cinéma en général, et de notre cinéma de Léognan en particulier.

Le passage des salles au numérique

Depuis quelques semaines on assiste à la sortie de films en 3D (Avatar, Alice…) qui il y a à peine un an, en 2d auraient permis de remplir la salle de Léognan. Et on sait que l’équilibre d’un cinéma de proximité se fait aussi avec les grands succès de l’année.
Certains n’hésitent pas à parler de révolution aussi importante que le passage du muet au parlant.
Pour nous éclairer sur les inquiétudes et espérances liées à l’arrivée (inéluctable?)  des projecteurs numériques dans nos salles de cinéma, il se trouve qu »à quelques jours d’intervalle nous avons pu lire l’édito de François Aymé dans la gazette du mois d’avril du cinéma Jean Eustache de Pessac et écouter sur France Inter une émission consacrée à ce sujet : « Service public » d’Isabelle Giordano.
Nous vous proposons à votre tour de lire ce texte:
L’édito de François Aymé dans la gazette du mois d’avril du cinéma Jean Eustache de Pessac

Pour découvrir le contenu de l’émission de France Inter et en écouter certaines parties: cliquez ici

Pour en savoir plus (articles de presse, dossiers Conseil Régional, commission européenne…): cliquez ici 

Le cinéma: un lieu, du lien…

Merci à la revue L’Eustache d’encre, bulletin de liaison des adhérents de l’Association Cinéma Jean Eustache Pessac, pour avoir reproduit l’article que son directeur François Aymé  a publié dans le Sud Ouest du 29 décembre 2008. Vous retrouverez toutes les prises de positions ou interventions de françois Aymé dans la catégorie « humeur »…
Extraits de son article

« L’impact des multiplexes, d’abord réel, n’a pas tenu toutes ses promesses. Conscients de cet état de fait, les circuits ont cherché vainement des parades ….la bataille dérisoire et dangereuse contre les salles municipales, qui ne représentent que 1,9% du marché et assurent pourtant une mission sociale dans les zones rurales et périphériques.
……Il faut rappeler l’évidence: un cinéma est un LIEU qui peut se révéler attrayant grâce à son architecture, son ambiance et par l’équipe qui l’anime.
…….Face à un bouleversement des pratiques culturelles de l’image, l’exploitation s’entête dans des stratégies périmées alors que c’est d’abord le métier d’exploitant qu’il faut changer pour que la sortie cinéma redevienne un spectacle et un moment singulier de culture et de rencontres. »
Lire le texte en intégralité

François Aymé, un directeur engagé…

Nous avions déjà lors d’un précédent article  proposé des écrits de François Aymé directeur du cinéma Jean Eustache de Pessac.
Là nous vous proposons la suite du « feuilleton » de son point de vue, paru dans la mini-gazette n°342 du cinéma de Pessac.
Ses interventions, ses prises de parole concernent bien évidemment notre cinéma, c’est pour cela que nous reprenons ses propos ici.
Champions toutes catégories!

Voir aussi son édito

Entre les murs

Plus de 220 personnes…. 80 encore à 0h30

Urgence: l’appel pour la diversité culturelle

Une très forte baisse du soutien de l’État menace aujourd’hui la diffusion culturelle du cinéma et de l’audiovisuel sur tout le territoire.
En savoir plus

voir aussi:
Les salles municipales, boucs emissaires de l’imprevoyance des
circuits

Et cet article